REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Le numéro 10

 

La magie du numéro 10 est issue du pied du trois-quartiste, le joueur de fantaisie, celui « qui te déconcerte avec un geste particulier dont lui-même n’est pas vraiment conscient ».

C’est justement au rôle du trois-quartiste que j’ai dédié ma Thèse de fin d’étude de la Maîtrise 2000/2001 pour l’habilitation comme entraîneur professionnel de Roberto Mancini.

LE TROIS-QUARTISTE

mancini-sampdoria

DANS LA FORMATION D’UNE EQUIPE QUI EST-IL LE TROIS-QUARTISTE?

Du coté de la formation du foot:

Le trois-quartiste est un joueur doué du point de vue technique: 

  • grande capacité de démarquer;
  • grandes qualités techniques de base et bonne qualité de technique appliée ;
  • imprévisibilité ;
  • capacité de faire faire but aux attaquants avec nonchalance;
  • prédisposition à dribler et à jouer individuellement;
  • faible capacité en phase défensive..

Du point de vue de la "position sur le terrain de foot":

Le trois-quartiste est un joueur qui se trouve au milieu du terrain entre la ligne médiane et le milieu du terrain de foot des attaquants.

REFERENCES HISTORIQUES

maradona-platinimaradona-platiniZico, Platini et Maradona sont les meilleures expressions (dans ce rôle ci) que le foot a eu dans les derniers 20/25 ans. Dans les années ’90 il est entré en crise : souvent les entraineurs ont sacrifié la figure emblématique du « numéro 10 » en raison de la nécessité de sauver les équilibres de l’équipe. C’est difficile de comprendre si cette décision (qui a conduit à un modèle de foot spéculatif et musculaire) a été prise faute de raisons théoriques ou plutôt due à « l’absence de joueurs de talent ».

Par contre, dans les années précédentes il ya eu un retour de flamme : de nombreuse équipes aujourd’hui sont pensés justement sur la figure du trois-quartiste (par exemple Brescia et la Juventus).

Le rôle a subi un fort procès évolutif :  les divers Zidane, Rivaldo, Rui Costa et les autres (c'est-à-dire les meilleurs du « nouveau rôle ») sont des joueurs différents par rapport aux nombreux collègues du passé ; ils associent une évidente qualité technique à de gros atouts physiques, qui leurs permettent de participer activement à rattraper le ballon.  

La différente constitution physique des « nouveaux trois-quartistes », leur permet de compenser à la réduction des espaces à disposition et du temps laissé aux adversaires pour « faire leur jeu ». Même les plus fantaisistes se sont nécessairement adaptés à un foot plus athlétique ou la technique n’est plus suffisante à un certain niveau de jeu si elle n’est pas accompagnée à de bons atouts physiques et caractériels. En considération de toutes ces raisons il est toujours plus difficile pour le trois-quartiste de « faire la différence », comme il se passait dans les années précédentes. Cela du moins explique et soutient la raison pour laquelle on renonce aux trois-quartistes, surtout parmi les équipes de moyen-faible classement. Ils y en restent mais cependant, avec leur caractéristiques personnelles, les joueurs en excès de chaque formation.  Pour toutes ces raisons il est aujourd’hui plus facile, pour les équipes, de donner du support (et non plus supporter) le « numéro 10 » version moderne.

OSSERVATION DU TROIS-QUARTISTE

En voulant définir de manière plus objective si un joueur appartient ou pas au rôle de trois-quartiste, il faut utiliser la méthode de l’enquête statistique qui associe à chaque joueur un des huit rôles pensés pour en définir la collocation et par conséquent en faire une évaluation pertinente (gardien, défenseur externe, défenseur central, milieu de terrain, milieu de terrain externe, milieu de terrain offensif ou trois-quartiste, 2° attaquant de pointe, 1° attaquant de pointe). Cette enquête se base sur la densité du jeu et sur le temps de possession du ballon pour chaque jouée. Il est possible d’attribuer un rôle à tous les protagonistes pour chaque match. A la fin du championnat, avec toutes les informations obtenues au cours de la saison, il est possible de calculer une moyenne sur la densité. De cette manière ci il sera possible d’attribuer un rôle à chaque joueur.     

En utilisant ce modèle il est clair que ce sont que 11 joueurs (dans le championnat italien courant) qui rentrent dans la catégorie des trois-quartiste (on se base sur les joueurs qui on joué au moins 1/3 des minutes à disposition).

joueurèquipe
Locatelli Thomas Bologna
Baggio Roberto Brescia
Pirlo Andrea Brescia
Rui Costa Manuel Fiorentina
Seedorf Clarence Inter
Zidane Zinedine Juventus
Veron Juan Sebastian Lazio
Micoud Johan Parma
Zauli Lamberto Francesco Reggina
Fiore Stefano Udinese
Zauli Lamberto Vicenza

Quel est donc le modèle ou s’inscrit le trois-quartiste?

La présence d’un trois-quartiste n’exige pas nécessairement un rôle déterminé. Soit parce que très souvent les équipes changent tactique de jeu au cours de la compétition, soit car la figure du trois-quartiste peut varier beaucoup.

Normalement, la plus grande part des équipes qui jouent avec un « milieu de terrain offensif » se disposent avec un 3-4-1-2 (par exemple le Bologne, le Parme, l’Inter ou le Vicenza). D’autres équipes, comme la Juventus et la Fiorentina, jouent un 4-3-1-2 qui nécessite de défenseurs externes très forts dans la phase de poussée et des trois milieux de terrain plus dynamiques et doués dans la phase d’interdiction.

schema-gioco 1schema-gioco 2

Il y a ensuite des équipes qui utilisent un traditionnel 4-4-2 avec un joueur qui a la liberté de se bouger et de soutenir la division offensive (Veron pour la Lazio).

schema-gioco 3

Sinon, le trois-quartiste peut aussi jouer la ou il y a une seule pointe (encore la Fiorentina ou la Lazio et ensuite le Brescia).

schema-gioco 6schema-gioco 5

Comme on a déjà dit, il y a des potentiels trois-quartistes qui se trouve dans la division des attaquants, soit parce que ils souhaitent exploiter leurs capacités près de la zone des adversaires, soit car ils ne veulent pas souligner  la propre équipe la difficulté dans la phase d’interdiction : c’est le cas de Recoba de l’Inter, de Leonardo dans le trident  du Milan et Morfeo dans l’Atalanta.

En effet il est clair que la situation de la Roma avec Totti qui a joué plutôt comme deuxième pointe que comme trois-quartiste avec une probable deuxième pointe (Del Vecchio) souvent en arrière sur le coté gauche du terrain de foot.

schema-gioco 4

Au de là des caractéristiques personnelles et de la disposition sur le terrain de foot dans les diverse modalités de jeu, le trois-quartiste est un artiste qui sait comment il doit se démarquer selon où se trouve le ballon, ses compagnons et ses adversaires. Il a en effet une vision à 360 degré et quand il rentre en « possession du ballon » il a la possibilité de créer quelque chose de nouveau.

 

QUE FAIT LE TROIS-QUARTISTE SUR LE TERRAIN DE FOOT?

Comme il a été précédemment souligné, parmi le groupe des trois-quartiste il y a des joueurs très différents et il faut en tenir compte.

home


©robertomancini.com